Pompe à chaleur (source Archiexpo)

Comment faire des économies avec les PAC aérothermiques ?

Le terme aérothermie signifie littéralement air et chaleur. Il s’agit donc d’une technique révolutionnaire consistant à récupérer les calories de l’air dans un milieu et de les transférer et de les restituer vers un autre milieu.

Le dispositif inhérent à ce système n’est autre que la pompe à chaleur ou PAC aérothermique. Si la pompe marche grâce à l’électricité, elle permet à une habitation de bénéficier d’un chauffage et d’eau chaude sanitaire à moindre coût. C’est également l’une des meilleures solutions si vous souhaitez participer à la transition écologique.

 

Le principe des PAC aérothermiques

 

Ce sont des appareils qui ont pour rôle la production d’énergies pour chauffer une maison. Elles sont généralement équipées de capteurs, installés sur une ou plusieurs bornes, elles-mêmes répartis dans le jardin ou attachées au mur.

Il existe deux catégories bien distinctes de PAC, celles qui utilisent le système air-air pour chauffer ou refroidir un logement et celles qui exploitent le système air-eau permettant également de produire de l’eau chaude sanitaire. Les deux fonctionnant de la même manière en captant la chaleur de l’air extérieur pour la restituer à l’intérieur d’une habitation ou d’un batiment.

 

 

PAC aérothermiques, pour des énergies plus propres et plus abordables

La technologie de l’aérothermie fonctionne à l’électricité néanmoins, les pompes à chaleur n’en consomment que très peu. Ainsi, les factures et les études des professionnels du secteur tel que Premium Energy montrent que vous possible de réaliser jusqu’à 50 % d’économies d’énergie en utilisant ce type de système.

Depuis quelques années, les PAC aérothermiques ont effectivement le vent en poupe en France et pour cause, en consommant 1 kWh d’électricité, ces appareils sont capable de produire environ 5 kWh de chaleur.
Ces équipements permettent donc, en plus de vous chauffer et/ou refroidir, de préserver l’environnement et de participer activement à la transition énergétiques tant convoité par l’État.

Le terme aérothermie signifie littéralement air et chaleur. Il s’agit donc d’une technique révolutionnaire consistant à récupérer les calories de l’air dans un milieu et de les transférer et de les restituer vers un autre milieu. 

Le dispositif inhérent à ce système n’est autre que la pompe à chaleur ou PAC aérothermique. Si la pompe marche grâce à l’électricité, elle permet à une habitation de bénéficier d’un chauffage et d’eau chaude sanitaire à moindre coût. C’est également l’une des meilleures solutions si vous souhaitez participer à la transition écologique.

 

Le principe des PAC aérothermiques

Ce sont des appareils qui ont pour rôle la production d’énergies pour chauffer une maison. Elles sont généralement équipées de capteurs, installés sur une ou plusieurs bornes, elles-mêmes répartis dans le jardin ou attachées au mur. 

Il existe deux catégories bien distinctes de PAC, celles qui utilisent le système air-air pour chauffer ou refroidir un logement et celles qui exploitent le système air-eau permettant également de produire de l’eau chaude sanitaire. Les deux fonctionnant de la même manière en captant la chaleur de l’air extérieur pour la restituer à l’intérieur d’une habitation ou d’un batiment.

 

PAC aérothermiques, pour des énergies plus propres et plus abordables

La technologie de l’aérothermie fonctionne à l’électricité néanmoins, les pompes à chaleur n’en consomment que très peu. Ainsi, les factures et les études des professionnels du secteur tel que Premium Energy montrent que vous possible de réaliser jusqu’à 50 % d’économies d’énergie en utilisant ce type de système. 

Depuis quelques années, les PAC aérothermiques ont effectivement le vent en poupe en France et pour cause, en consommant 1 kWh d’électricité, ces appareils sont capable de produire environ 5 kWh de chaleur. 

Ces équipements permettent donc, en plus de vous chauffer et/ou refroidir, de préserver l’environnement et de participer activement à la transition énergétiques tant convoité par l’État.

 

Les subventions liées aux PAC aérothermiques

Les frais d’acquisition et d’installation des pompes à chaleur aérothermiques ne représentent pas un investissement exorbitant, mais en plus de cela, il existe différentes subventions légales et aides de l’État permettant d’alléger encore plus vos dépenses.

 


Pour les travaux d’installation des PAC, par exemple, vous pouvez bénéficier de la Prime énergie aussi appelé CEE. Pour cela, il faut impérativement que votre pompe soit certifiée NF PAC et détienne un coefficient de performance de 3,4 ou plus. 

Pour obtenir la prime, il faut aussi que les travaux d’installation en question soient effectués par un artisan ou professionnel agréé RGE. Il est donc fortement conseillé de faire appel à un groupe spécialisé comme Premium Energy, qui vous mettra rapidement en relation avec un expert certifié pour évaluer votre éligibilité à percevoir cette prime. Pour les propriétaires considérés comme modestes, d’autres allocations de solidarité écologiques à l’instar du Pacte Énergie Solidarité sont également possibles et envisageable.

 

En résumé, en optant pour le système d’aérothermie, vous bénéficier de plusieurs avantages tels que :

  • Réaliser jusqu’à plus de 50 % d’économies d’énergie.
    A noter que les PAC ont de plus une durée de vie de plusieurs années. Il s’agit, donc, d’un investissement d’autant plus intéressant pour sa longévité.
  • Autoconsommer le surplus d’électricité produit
  • Chauffer en hiver, rafraîchir en été
  • Assainir l’air de votre habitat ou de vos locaux
  • Profiter de primes et d’allocations comme la Prime Énergie CEE et le Pacte Énergie Solidarité.
  • Bénéficier d’un excellent moyen de transition écologique.

 

Laisser un commentaire